On ne va pas en faire des tonnes, on a simplement donné les 350 bagels restants d’une animation à Strasbourg aux Restos du Cœur.

L’histoire d’un petit geste pour une grande cause…

…Et l’occasion de partager ici une punchline d’un Coluche qui aurait toute la légitimité de figurer sur les plaquettes de nos boutiques avec son légendaire sarcasme : « Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim dans le monde ; ici on mange pour vous. »