A force, vous devez savoir que Bagelstein ne sait pas faire les choses à moitié. Que ce soit avec nos bagels, où l’on exige qu’ils soient faits maison et frais, ou avec nos desserts, eux aussi homemade, on adore se compliquer la tâche et aller dans le détail. C’est comme ça, c’est une nature. Certains vendent de la merde sans scrupule, nous on ne sait pas et on ne saura jamais faire ça ! Voilà, c’est dit 😉

Donc, pour le café, on prend les mêmes et on recommence : on a fait les choses bien (pour ne pas dire parfaitement) pour que, d’ici quelques jours, le nouveau café Bagelstein que vous dégusterez soit juste ouf. Si on veut se proclamer torréfacteur, il faut assumer le blaze. Comment on s’y est pris ? Notre big boss, Thierry Veil, a déjà répondu en partie à cette question, mais il n’a pas tout dit. Par pudeur, sans doute…

Ce café Bagelstein sera issu de graines d’exception. C’est au Cameroun, dans la province du Noun, qu’on a trouvé ce qui nous plaisait. A 5h de piste de Douala, à 1 200 mètres d’altitude, on est tombé sur la plantation de caféiers qu’on cherchait.

Quelqu'un veut rajouter quelque chose à ça ??

On y a trouvé des graines de caractère. On y a trouvé des arômes complexes. On y a trouvé une méthode de récolte qui collait à nos valeurs. On y a trouvé des hommes et des femmes chaleureux, accueillants, souriants. On y a trouvé le café Bagelstein et tout ce qui fera sa différence, voilà tout !

On a vraiment fait les choses bien, pour ce café Bagelstein !

Photos Nis&For