« Se fai pas lou civié avans d’avé la lèbre ». Tu comprends pas ? C’est que tu ne connais rien au provençal. Ben, ouais, quoi, on est obligé de s’y mettre vu que désormais on est aussi à Aix-en-Provence.

Notre famille Bagelstein a dû apprivoiser, tour à tour, l’alsacien, le lyonnais, le parigot, le lorrain, le nissart. Donc, maintenant, on se doit d’apprendre les basiques du provençal. Facile ? « Se fai pas lou civié avans d’avé la lèbre »

« Dis, papa, y a quoi dans le trou du bagel ? » « Vas t’acheter un Mr. Freeze fraise, stp ».

Tout ça pour dire (toujours avé l’accent du sud) que Bagelstein a posé ses bagels à Aix-en-Provence (faits maison, hein, les bagels !). On a aussi emmené nos cookies, cheesecakes, muffins, et brownies homemade au 59, rue d’Italie.

Franchement, c’est plutôt cool comme ville Aix. Plein de jeunes, plein de meufs, plein de mini-jupes, plein de soleil. Manquait plus que nous pour démarrer la partouze géante, quoi ! 😀

Y a même le sosie officiel de Brigitte Bardot qui est venu voir si on vendait des peaux de chats, par hasard.

Et puis, pour nous, c’est quand même une boutique hyper symbolique. C’est la 30e de la dynastie Bagelstein ! Oui, t’as bien lu, 30e boutique que Bagelstein ouvre en France. Ça le fait bien, cette stat.

Si Aix-en-Provence est vraiment très sage, si les meufs y sont dociles, si les mini-jupes résistent à la rentrée, pas impossible qu’on y ouvre une deuxième boutique, tiens. Le provençal, on maîtrisera grave. Mais, Se fai pas lou civié avans d’avé la lèbre (on ne fait pas le civet avant d’avoir le lièvre)… 😉

POUR Y ALLER :

Informations de la boutique >