Isidore Bagelstein

Isidore Bagelstein

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire folle des Bagelstein, une famille de ouf ? Premier épisode d’une longue série qui va nous conduire à travers les siècles et les continents sur les traces de cette famille vraiment particulière. Aujourd’hui, hommage est rendu à Isidore Bagelstein, l’inventeur des bagels.

Né en 1842 (mort en 1911), Isidore Bagelstein est celui par qui tout commença. Si aujourd’hui vous vous régalez avec les bagels, il faut lui dire merci à lui, en grande partie. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est lui qui inventa ce fameux sandwich rond, troué au milieu.

Son enfance n’a pas été des plus simples, pourtant. Fils d’une famille pauvre d’Europe de l’Est, Isidore n’a quasiment pas fréquenté l’école. Tout juste s’il savait écrire… Pas d’amis, pas de sorties, pas de drogue, pas de musique, bref une existence morne. Sauf les nuits…. Dans la petite chambre de la ferme familiale, le petit Isidore est intrigué par les choses du sexe. Au fil des années, il apprendra ce qu’il faut savoir sur le sujet, grâce à la « Mme Claude » du village.

Il devient très vite obsédé par le sexe et ses rêves sont hantés de diverses pratiques que nous ne détaillerons pas ici. Isidore n’était pas pervers, non. Il avait juste de violentes montées de testostérone, c’est tout. Mais dans son lit, lors de son sommeil, le sexe était partout. Jusqu’au jour où, alors que sa famille éprouvait des difficultés à joindre les deux bouts, comme on dit, et ne mangeait plus à sa faim, l’un de ses rêves se transforma en invention du siècle.

Après s’être couché affamé, Isidore rêva d’un bagel. Il rêva en fait de pain. Mais, par une étrange association, ce bagel était rond avec un trou au milieu… Le bagel était né !

Convaincu qu’il tenait quelque chose de grand, il matérialisa son rêve et conçut les premiers bagels. Ils ne ressemblaient bien évidemment pas à ceux qu’on vous propose aujourd’hui, mais Isidore était persuadé que ce pain rond, troué au milieu, allait plaire et ferait sa fortune et celle de sa famille.

D’ailleurs, grâce à cette invention, et grâce au succès fulgurent du bagel dans son village, puis, très vite, à plus large échelle, Isidore rencontra Henriette Du Mans, fille d’une vieille famille bourgeoise française, de qui il eut deux enfants : Léontine et Hypolite. La dynastie des Bagelstein s’ouvrait. Elle n’était pas prête de s’arrêter…

Voilà pour l’histoire résumée d’Isidore Bagelstein. Maintenant, à vous d’imaginer la suite ! Quels évènements marquants auront rythmé son existence après la création des bagels ? Comment Henriette et lui vécurent-ils ? Que faut-il retenir de leur vie commune ? Quels étaient ses goûts musicaux ? Ses livres de chevets ? Comment est-il mort ?…

Bref, c’est à vous d’écrire la suite de l’histoire d’Isidore Bagelstein ! Soyez imaginatif, décalé, drôle, original, funky ! On prend tout ! 😉

L’arbre généalogique des Bagelstein, c’est ici